4 risques mal connus de l'excès de soleil

Sommaire

Si bronzer fait partie des activités favorites de beaucoup pendant l'été, il ne faut pas négliger les conséquences que le soleil peut avoir sur la peau. Et certaines peuvent être beaucoup plus graves qu'on ne le pense. Notre astuce fait le point sur 4 risques mal connus d'une surexposition solaire.

Urticaire solaire et lucite

L'exposition au soleil sans protection peut avoir des conséquences désastreuses sur l'épiderme, outre les coups de soleil (brûlures de la peau) et l'insolation.

Parmi ces conséquences désagréables, on compte :

  • L'urticaire solaire, qui apparaît quelques minutes après l'exposition. La peau gonfle, on observe une vive démangeaison et parfois des lésions œdémateuses et érythémateuses.
  • La lucite, qui se localise sur le décolleté, les bras, les épaules et les jambes. De toutes petites cloques rouges apparaissent, accompagnées de démangeaisons vives.

Troubles visuels

La surexposition au soleil peut également être à l'origine de troubles visuels :

  • cataracte ;
  • baisse de l'acuité visuelle…

Cataracte

Article

Lire l'article Ooreka

Pensez donc à protéger vos yeux en portant des lunettes de soleil adaptées.

Lire l'article Ooreka

Cancer cutané : mélanome malin

Le mélanome malin correspond à la prolifération anarchique des mélanocytes. Ces cellules, qui confèrent à la peau sa pigmentation, sont plus présentes chez les personnes présentant un teint mat ou d'origine africaine. Dépisté précocement, il est plus facile à traiter.

On distingue :

  • Le mélanome superficiel : tache polychrome d'aspect irrégulier.
  • Le mélanome nodulaire : tumeur saillante.

Carcinome : le cancer cutané le plus répandu

D'autres cancers, dus à une surexposition au soleil peuvent également se développer, comme le carcinome. Il peut être :

  • Basocellulaire, la forme la plus fréquente mais la plus variée : il se situe sur le visage, le haut du tronc et le cou en général.
  • Spinocellulaire, ou épidermoïde, la forme rare : le risque de métastase est plus élevé, car ce carcinome atteint les cellules de surface.

Nos contenus complémentaires pour tout savoir sur le sujet :