Risques du soleil à la montagne

Sommaire

Le sable réfléchit 20 % des rayonnements ultra violets du soleil. L'eau, elle, en réfléchit 5 à 10 %. Mais la neige bat tous les records. En effet, elle réfléchit 85 % des rayons UV !

Quand on sait que la proportion d'ultraviolets reçus augmente de 10 % par palier de 1 000 mètres d'altitude, on comprend pourquoi il est nécessaire de se protéger.

En effet, la combinaison de la neige (quand il y en a), du soleil et de l'altitude est particulièrement dangereuse, pour les yeux comme pour la peau. Comment éviter les catastrophes ?

Soleil et ski : risque d'ophtalmie des neiges

Ne pas protéger ses yeux au ski risque d'engendrer ce que l'on appelle une ophtalmie des neiges :

  • Ce trouble est, en quelque sorte, un coup de soleil oculaire.
  • Il survient entre 6 et 24 heures après une exposition au soleil sans protection.
  • Il se manifeste par l'impression d'avoir un grain de sable dans l’œil, puis par :
    • un larmoiement ;
    • des yeux rouges ;
    • une hypersensibilité à la lumière ;
    • et une douleur plus ou moins intense, comme une brûlure.
  • Si ces symptômes surviennent, restez 48 heures dans la pénombre, voire l'obscurité.
  • Si les symptômes persistent, vous devrez consulter un médecin.
  • Attention, cette lésion n'est pas à prendre à la légère :
    • Mal traitée, elle peut devenir chronique.
    • Aucun traitement n'existe à ce stade.

Prévention de l'ophtalmie des neiges

Pour prévenir l'ophtalmie des neiges, il n'existe qu'un seul moyen : porter des lunettes ou un masque, même si le soleil est diffus. Il existe 4 catégories de masques :

  • Ces catégories sont définies par une norme européenne.
  • Les numéros des catégories, 1 à 4, indiquent le pourcentage de lumière filtrée.
  • Les indices 3 et 4 indiquent une forte protection. Ils sont adaptés à la pratique du ski :
    • l'indice 3 filtre entre 82 à 92% de la lumière. Il est compatible avec le ski de moyenne montagne ;
    • l'indice 4 filtre de 92 à 97% de la lumière. Il est réservé au ski de haute montagne et à l'alpinisme.

En outre, choisissez des lunettes bien enveloppantes :

  • Leur forme doit monter au niveau des sourcils et aller jusqu'au bord du visage.
  • Ainsi, vous serez protégé des UV latéraux.

Protection de la peau à la montagne

Les dangers du soleil pour la peau sont désormais bien connus et médiatisés :

  • Au ski, pour se protéger, il faudra avoir toujours sur soi un tube de crème indice FPS 50 minimum
  • Remettez-en régulièrement, toutes les 2 heures.
  • Faites attention au nez, aux oreilles et au front, particulièrement exposés au ski.
  • Les lèvres sont aussi maltraitées au ski, à cause du soleil, mais aussi du vent et du froid. Pensez à les protéger, elles aussi, avec un baume indice FPS 50.

Quelques précautions supplémentaires :

  • Préférez les produits qui ont été pensés spécialement pour la montagne.
  • Continuez à vous protéger même quand vous êtes bronzé (vous pouvez simplement diminuer un peu l'indice de protection).
  • Lorsque vous rentrez du ski, hydratez votre peau.
  • Enfin, attention aux coups de soleil du cuir chevelu. N'hésitez pas à porter un bonnet quand vous n'avez pas de casque !

Pour approfondir le sujet :